Coverfcb quoteyaayordinaires yaay
Femme
SI LES FEMMES SAVAIENT... 6/7
par Dr Mamadou Sy

Rubrique : Les Contrib

Extrait 6/7 " Birame 

Mes yeux renvoyaient mes paroles, mes oreilles réécoutaient le portrait que je venais de dessiner. Un silence bavard s’installa entre Bintou et moi. 

Un changement des rôles me fit entrevoir l’insulte que ma bouche venait de proférer. Mon père m’a dit : « Ce qu’on pense n’est pas ce qu’on dit. Ce qu’on dit n’est pas ce que les gens entendent. Ce que les gens entendent n’est pas ce qu’on veut leur faire comprendre. » .Mais là, je ne pouvais pas accuser mes pensées d’avoir marché sur ma langue. Le mal était déjà fait. 

 J’avais grandi dans une famille très ouverte d’esprit. Nos parents nous avaient très tôt permis d’exprimer nos avis et de ne point nous sentir tenaillés par la censure. Filles comme garçons étaient scolarisés. Filles comme garçons avaient le droit de réussir. Cependant les garçons avaient plus de temps libre et n’étaient pas astreints aux taches domestiques. A l’âge adulte, les filles durent se marier plus tôt et se résoudre malgré les investissements à une vie de femme au foyer. Ces parents semblaient progressistes pour leur époque. Du moins ils avaient accordé plus de chance à leurs filles qu’ils n’avaient vu faire leurs ascendants. 

Moulé dans cet état d’esprit, je me rendais compte qu’ouvrir les yeux sur les disparités entre les genres n’était point une évidence pour moi. Nous aimons nous cacher derrière des certitudes. Elles nous rassurent telle une vérité immuable dans le temps et dans l’espace. La remise en question dérange. 

Déconstruire ce schémas bâti dans l’inconscience, consolidé par l’évidence était une tache ardue pour l’homme que je suis. Mais un premier pas est la prise de conscience .Le second est sa matérialisation dans nos rapports à l’autre mais aussi avec nous mêmes. La bravoure, le courage et l’engagement sont des valeurs humaines tout comme la générosité, l’amour et la compassion. 

Si les femmes savaient…la réduction des disparités entre les genres ne doit pas être le combat d’un genre mais celle d’une société. Parce qu’elles sont les premières victimes, mais aussi souvent leurs propres bourreaux, elles sont les premières concernées. Un changement des mentalités devra passer par l’éducation. Cette dernière semble d’autant plus importante que la population est jeune. Et elle devra se faire sans heurts, de façon progressive. 

Bintou et moi Birame n’avions plus échangé un mot .Je m’excusais de mes propos que j’avais jugés déplacés mais au fond de moi j’avais pris conscience. Je décidais alors de m’engager…

Ci-dessous, les 5 premières parties :

SI LES FEMMES SAVAIENT... 1/7

SI LES FEMMES SAVAIENT... 2/7

SI LES FEMMES SAVAIENT... 3/7

SI LES FEMMES SAVAIENT... 4/7

SI LES FEMMES SAVAIENT... 5/7


Dr Mamadou Sy, médecin généraliste passionné de sport

Retour